Archives de Catégorie: Musique de films

Dernièrement j’ai vu…

Drag Me To Hell : Correct mais sans plus. C’est divertissant à souhait mais Sam Raimi a trop souvent recourt à des images grand-guignolesques gratuites, cheaps et, surtout, inutiles…

He’s Just Not That Into You : Oh boy! J’ai visiblement un gros coté kétaine car j’ai pas détesté cette comédie qui, pourtant, est très commerciale. Par contre je me dois de préciser que la musique de Cliff Eidelman est à chier!!

Wendy and Lucy : J’ai adoré ce petit film sans prétention! Encore une fois nous avons la preuve qu’il est possible de faire du bon cinéma et cela avec peu de moyen (genre $200 000). Superbe performance de Michelle Williams!!

The Curious Case of Benjamin Button : Ça aussi j’ai bien aimé!! Encore une fois nous avons la preuve qu’il est possible de faire du bon cinéma et cela avec beaucoup de moyen (genre $150 000 000).

Publicités

Les films qui m’ont marqué – Queen Millenia (1982)

Synopsis

Basé sur une bande-dessinée de Leiki Matsumoto, auteur connu entre autre pour avoir créé le pirate Albator, le synopsis de Queen Millenia est pas évident à résumer mais bon. Prendre note qu’il s’agit bien du film et non de la série télé produite un an auparavant. Ceci dit, après quelques recherches sur le net, j’ai trouvé un texte qui résume assez bien l’intrigue de base.

Tous les 1000 ans, la planète Râmetal frôle la Terre, et tous les 1000 ans, une reine est envoyée sur notre planète pour veiller sur elle en secret. Mais le prochain passage de Râmetal risque d’être le dernier : son orbite a changé, et elle risque de percuter la Terre. *

* Synopsis emprunté au site MAZ.

Pseudo-critique

Les raisons qui m’ont incités à voir ce film pour la première fois, genre il y a une quinzaine d’années, sont assez particulières. Ceux qui ont passé au travers de mon texte sur la bande-sonore de The Changeling savent que mes gouts en matière de musique ne correspondent pas à ceux de la masse. En fait le style de musique que j’écoute le plus va de la musique de film (genre musique instrumentale) à la musique électronique.

Ceci dit, un de mes amis grand fan de films d’animations japonais m’a un jour passé la bande-sonore de Queen Millenia, sachant que j’apprécierai étant donné que celle-ci est signé Kitaro, auteur et musicien réputé dans le monde de la musique dites New-Age. Comme mon ami l’avait prédit, je suis tombé en amour avec cette bande-sonore que j’ai écouté je ne sais trop combien de fois. Suite à cela, la prochaine étape était naturelle, soit de me taper le film…

Outre quelques longueur (on parle tout de même d’un film de 120 mins) j’avais beaucoup aimé et cela malgré la médiocrité de la copie que nous avions en notre possession. Faut comprendre que ce film n’est jamais sortie ici et notre seule option était une VHS tiré d’une cassette BETA qui, à son tour, était tiré d’une conversion de standard. Ajoutons à cela que la copie film qui a servit à faire la VHS originale était sérieusement maganée. Ceci dit la résultante était quand même regardable et, en tant que collectionneur, j’avais déjà vu pire…

Histoire de revenir au film, mon appréciation de Queen Millenia n’a pas vraiment changé. J’admets que certaines des techniques d’animations utilisées ont quelque peu mal vieillies et que les longueurs se font drôlement sentir mais ça ne me gêne pas vraiment. Je trouve ce film aussi beau et touchant que lors de mon premier visionnement. Prendre note que ce film n’est pas pour tous les gouts. Il s’agit d’une oeuvre lourde et triste au déroulement très lent.

Si vous vous attendez à voir un épisode de Goldorak vous risquez d’être déçu. Par contre vous risquez d’aimer si vous étiez un fan d’Albator quoique, au risque de me répéter, le rythme de Queen Millenia est beaucoup plus lent.

Pour conclure j’ai un méchant de beau cadeau pour vous, histoire de vous récompenser d’avoir tout lu! En recherchant une illustration pour agrémenter mon texte, je suis tombé sur un site où il vous est possible de visionner le film au complet et cela dans sa version originale japonaise avec sous-titres français!! La qualité de la source utilisé est impeccable et, de plus, le ratio de l’image est respecté!!. Pour ce faire, cliquez ici et descendez jusqu’ au bas de la page. Il ne vous reste qu’à cliquer sur l’écran et le tour est joué! Laissez-moi vous dire que c’est mieux que ma vieille VHS décrite plus haut!!

PS: Il vous est également possible de le télécharger en vous rendant sur cette page et en cliquant sur la petite flèche bleue située sous le synopsis mais je tiens à vous prévenir que c’est assez long merci.

Trivia: Petit détail intéressant pour ceux qui regarde (ou regardait) la série Albator *. Bien que la chose n’est pas abordé dans le film, lors de son séjour sur la terre, la reine Millenia aura deux enfants, soit Maetel et Emeraldas. Dans le courant de l’oeuvre de Matsumoto, cette dernière sera éventuellement l’amante d’Alfred, créateur du redoutable vaisseau Atlantis et meilleur ami de son capitaine, soit le célèbre Albator. De cet union, Emeraldas et Alfred auront une petite fille nommée Stellie. Cette dernière, facilement reconnaissable de par ses cheveux bleus et son affection pour l’ocarina, deviendra avec le temps la protégée du célèbre corsaire.

* Prendre note qu’il existe en fait deux séries mettant en vedette Albator, soit Albator 78 et Albator 84. Celle que nous avons connu au Québec (genre fin 70/début 80) est en fait la version française de Albator 78.

Là-dessus je vous souhaite bon film les amis! 🙂


Un peu de musique…

Eh oui… De temps à autre je vais vous parler d’autre chose que mes états d’âme du moment…

Mes gouts en matière de musique sont, je dois l’admettre, assez limités. En fait, je n’écoute que des bandes-sonores (musique de film) et de la musique instrumentale (new-age, alternatif, etc).

Au moment même où j’écris ces lignes, je suis en train d’écouter la superbe musique de The Changeling. Film de fantômes que je vous recommande chaudement, surtout si vous aimer les films d’horreur qui reposent d’avantage sur l’angoisse plutôt que sur les effets chocs.

En ce qui concerne la musique elle est tout simplement superbe, à la fois angoissante (merci violons) et triste (merci piano), comme le film d’ailleurs. Ceci dit je suis conscient que cette bande-sonore est rare comme de la marde de pape quoique c’est fou ce qu’on réussi à trouver sur le web avec un peu de débrouillardise et, surtout, un petit coté délinquant…