Manger ses… émissions!

Je ne sais pas si ce billet sera long ou court, mais je tenais à immortaliser ce superbe lapsus.

Histoire de faire une longue histoire courte, hier mon amie Isabelle me fait un commentaire à l’effet que je ne semble pas avoir pris trop de poids depuis mon accident, et cela malgré mon absence d’activités physique, gracieuseté de ma condition actuelle. Ce à quoi je lui ai répondu qu’au départ, j’avais perdu pas mal de poids suite à un manque d’appétit, mais que j’ai tout repris suite au retrait de mon plâtre et cela pour deux raisons.

La première cause réside dans le fait que lorsque j’avais le plâtre, je me sentais plus sécure, ce qui m’incitait à sortir de chez moi et, dans mon état actuel, une simple balade au café du coin équivaut à une grande dépense de calories.

La deuxième raison, la plus importante des deux, réside dans le fait que les inconvénients reliés au retrait dudit plâtre, soit la perte d’une certaine autonomie et les conséquences s’y rattachant (exemple: ça fait près d’un mois que je suis pas sorti de chez moi) , affectent grandement mon moral. Conclusion, et ce fut la suite de ma réponse, que j’en suis venu à manger mes… émissions!

En fait, et vous l’aurez probablement deviné, je voulais dire « émotions », mais mon subconscient en a profité pour m’envoyer un petit message, car comme je l’ai mentionné lors d’un précédent billet, il est vrai que je me  refuge devant ma télé depuis quelques semaines, moi qui pourtant n’utilisait ce médium que pour visionner des films et, encore là, c’était peu fréquent… genre deux à trois films par mois! Il n’y a pas de mal à cela, mais je suis trop conscient que ce n’est rien d’autre qu’un refuge.

Je dois vous admettre que ça me déçoit un peu tout de même, car j’aurai aimé que ma condition actuelle serve à autre chose qu’à maîtriser la commande de mon terminal numérique… 😉

Outre ça, rien de neuf à raconter. J’ai hâte à jeudi, journée où je dois finalement me présenter à l’hôpital de nouveau, bien que mes attentes ne soient pas très optimistes. En fait, je peux vous prédire la suite des évènements. Dans un premier temps, le médecin sera perplexe devant le fait que je ne suis toujours pas en mesure de lever ma jambe, ne serait-ce que d’un centimètre. Les radiographies étant presque inutiles dans de tels cas, il optera pour une résonance magnétique. Le seul problème est que qui dit « résonance magnétique », dit généralement liste d’attente, mais bon.

Qui sait… j’ai quand même été relativement chanceux jusqu’à maintenant! 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :