What the f*** am I doing here?

Encore un billet où au moment même que je tape ces mots, je ne sais pas quel en sera son contenu. Oui je sais de quoi je veux parler, mais le grattage va se faire live, alors qu’en temps normal j’ai un template dans ma tête…

Hier matin j’ai été déjeuner avec une bonne amie à moi et, à un moment donné, elle m’a demandé comment ça allait au travail, à savoir si j’étais toujours à la recherche de quelque chose d’autre. Ce à quoi je lui ai répondu que outre deux ou trois bouteilles lancées à la mer, je ne cherche pas fort-fort.

Après quelques minutes de discussion, nous en somme venus à la conclusion (casiment évidente) que je ne suis pas à ma place dans mon emploi actuel et que j’ai besoin d’une job plus valorisante et, surtout, plus épanouissante. Le seul problème est que je ne sais pas qu’est-ce que j’ai envie de faire? Je sais que ce n’est pas la première fois que j’arrive à ce constat, mais la situation n’a visiblement pas changée!

De fil en aiguille, elle ma éventuellement demandé si j’étais à la place où je voulais être présentement, autant du point de vue professionnel que personnel. M’étant posé la question dernièrement, j’ai ris jaune chose qui, veut veut pas, répondait à sa question. J’ai alors précisé que bien qu’il y a certaines choses sur lesquelles je peux avoir un contrôle (genre le travail, certaines habitudes de vie) il y en a d’autres sur lesquelles c’est moins évident (relation avec les autres, vie sentimentale, etc).

Je lui ai alors précisé que ça fait des années que j’ai l’impression de stagner, d’être sur le neutre, de ne pas savoir le pourquoi de mon passage sur cette terre ou, comme je l’ai formulé spontanément, « What the fuck am I doing here? ». Au moment même où j’ai formulé ses paroles mes yeux se sont remplies d’eau, larmes que j’ai préférées retenir pendant près d’une minutes car nous étions dans un restaurant, mais ce ne fut pas facile.

Ça fait longtemps que j’ai cet impression de gâcher ma vie. J’ai l’impression d’être comme quelqu’un qui aurait la chance de visiter un pays, mais qui resterai dans sa chambre d’hôtel à faire des « pokes » sur Facebook ou à jouer à Farmville.

Plus le temps avance, plus j’ai l’impression que mon âme essaye de me dire que je suis en train de manquer le bateau. Le pire, c’est que je ne demande que ça que d’embarquer dans ce #%@! de bateau, le seul problème c’est que je sais même pas à quoi il ressemble et où il doit se rendre ce maudit bateau là!

N’ayez crainte, je suis pas sur le bord du suicide, mais je ne dois pas fermer les yeux sur ces larmes que je n’ai pas vue venir.

A+

PS: Inutile de m’envoyer des invitations pour Farmville, car je ne joue plus à ces jeux là depuis belles lurettes… 😉

Publicités

2 responses to “What the f*** am I doing here?

  • vegekat

    Il est certain que l’emploi prend une grande place dans nos vies et qu’on a intérêt à aimer ce que l’on fait ! Il n’y a pas de possibilité de progresser ou changer de poste où tu travailles ? Ça pourrait peut-être être une option …

    Je ne sais pas si tu as une formation académique spécifique, mais dans le fond, peu importe puisque tu ne sais pas vraiment ce que tu aimerais. Mais tu sais, même si on passe beaucoup de temps au travail et qu’il est plus facile quand on aime ça, je crois surtout que le reste de ce que tu fais de ta vie est encore plus important.

    Dans le sens que oui, la valorisation et l’épanouissement passe souvent par le travail. Mais si pour x raisons ce n’est pas ça, là ce sont le reste de tes activités où tu dois retrouver cette valorisation qui va t’amener à t’épanouir.

    Quelles sont tes passions, tes passes-temps, tes intérêts dans la vie ? Va vers ça ! Pas nécessairement au niveau travail, mais tu dois à mon avis intégrer ça dans ta vie afin que ton travail ne devienne qu’accessoire jusqu’au moment où tu sauras vraiment ce que tu as envie de faire.

    Bref, je suis en train de t’écrire un roman, mais ce que j’essaie de te dire, c’est qu’à mon avis, tu peux trouver ta raison d’être sur cette terre par bien d’autres choses que ton travail …

    Courage ! 🙂

    • Le chibouki frustré

      Je suis bien d’accord Vegekat. D’ailleurs, peut-être est-ce mon billet qui n’est pas assez précis, mais malgré le constat que je ne suis pas bien à mon emploi actuel, il est clair que mon malaise est plus large que ça. En fait, une des raisons pour laquelle je ne suis pas très actif dans ma recherche d’emploi, c’est que j’ai l’impression que je ne ferai que changer 4 trente sous pour une piastre.

      A+ et merci de ton commentaire. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :