La liberté n’est pas le titre d’un livre de Pierre Falardeau

Ahhhh!! Je retrouve finalement mon appartement, car mon coloc a plié bagages il y a quelques heures!! Maudit que ça fait du bien!

Le pire dans tout ça, c’est que je sais que je vais trouvé mon appartement bien vide, mais la vie en colocation n’est plus pour moi. En fait, elle n’a visiblement jamais été pour moi car quand je voulais la paix, je me retrouvais avec des colocs qui aurait aimés une certaine interaction et, par la suite, quand j’en suis venu à rechercher un certaine interactivité, je me suis retrouvé avec des gens qui voulaient rester dans leur bulle. Il est clair que lorsque je cohabiterai de nouveau avec quelqu’un, ça sera dans un contexte relationnel du type chum/blonde.

Cela étant dit, cher ex-coloc je te dis merci. Merci de m’avoir fait réalisé que je suis bien tout seul. Merci de m’avoir fait réalisé qu’il y a des gens plus associables que moi et, surtout, merci de m’avoir fait réalisé qu’il est préférable être seul qu’en mauvaise compagnie.

Bonne chance mon cher ami.

PS: Merci également pour la vieille marre de café sur mon tapis que tu as habilement dissimulé, tout comme le tas de cire de chandelle fondu sur le même tapis, car tu m’as permis d’apprendre des techniques de nettoyage que je ne connaissais pas… 😉

Publicités

2 responses to “La liberté n’est pas le titre d’un livre de Pierre Falardeau

  • Le chibouki frustré

    Le « mon cher ami » fait référence au fait qu’il m’a salué de la sorte en me mettant une main sur l’épaule, alors que je ne le connaissait que depuis 24 heures.

    Dès lors j’avais compris que j’étais pas sortie de bois, surtout que malgré sa salutation, il était déjà clair qu’il se crissait bien de moi… 😉

  • slytherock

    Bravo!! Finalement seul. Quelques uns diront le contraire; mais vivre seul est le meilleur remède pour apprendre à vivre avec soi-même ET avec les autres. J’ai toujours eu des colocs ou blondes j’usqu’a mon épopée avec notre amie commune. Plus que tout j’aurais aimé que ça fonctionne; mais je n’étais pas pret. Les 3 années suivantes; mon mon minuscule appartement de « célibataire » ont été les plus bénifiques de toutes ma vie. Même en couple je n’acceptais pas la colocation. J’usqu’a ce que finalement je sois pret. ET avec une femme extraordinaire 😉

    Je te souhaite tout le plaisir et les découvertes que tu souhaites. (ou souhaite pas) afin d’etre à 100% toi-meme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :