To coloc or not to coloc… C’est la question…

Eh oui, Amélie is gone. C’est une histoire remplie de zones grises que je vous raconterai un de ses quatre, soit ici ou via un blogue spécialement créé pour l’occasion…

Cela étant dit, me voilà devant un questionnement, soit à savoir si je devrai repartir à la chasse au coloc ou, plutôt, devrais-je attendre un peu…

Juste pour le fun, je vais m’amuser à dresser une liste de ce que j’aime de la collocation, versus les avantages d’avoir l’appartement à moi tout seul…

Ce que j’aime de la collocation…

  • Évidement il y a les $$ car, veut veut pas, ça fait une petite différence dans le budget…
  • La compagnie. C’est drôle car, par le passé, un de mes critère de sélection était que le « chacun pour soi », soit « Tu fais tes affaires, et je fais les miennes ». Depuis Amandine, tout ça a changé et, honnêtement, ce que je recherche maintenant est une pseudo vie à deux. Je dis bien « pseudo » car, n’étant pas un couple, personne ne doit rien à personne mais, d’un autre coté, je trouve agréable et stimulant le fait de s’occuper de temps à autre de l’autre personne. Par là, j’entends faire occasionnellement des bouffes à deux, faire des activités histoire de s’apprivoiser, etc… Cela étant dit, je suis bien conscient que ce n’est pas le style de vie qui convient à tout le monde. Surtout pas si le (ou la) coloc est porté à s’isoler, mais bon… Ça c’est une autre histoire…
  • Sortir de sa zone de confort. Un des aspect qui, par le passé, m’incitait à ne pas partager ma bulle avec mes colocs, était mon besoin de rester dans ma zone de confort. Sauf qu’avec le temps, je réalise que le confort, ça rend paresseux. Personnellement, je n’ai jamais autant grandi que depuis mes deux dernières expériences de collocation. C’est pas toujours rose, mais c’est un mal nécessaire…

Ce que j’aime de rester seul…

  • En fait, c’est des petits détails qui, parfois, n’ont pas de prix. Genre de pouvoir se promener en bobette sans gêne. De ne pas avoir peur de faire du bruit quand on pète. De pouvoir écouter la télé ou la musique sans avoir peur que le volume soit trop haut. Etc…

Hum… A regarder ça, il semble que la collocation est un must pour moi mais, d’un autre coté, quelque chose me dit que je devrais attendre un peu avant de remettre une annonce sur Kijiji.

Comme dirait Doris Day, que sera sera… 😉

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :