Merci Amandine

Merci Amandine pour tout.

Amandine, pour ceux qui l’ignore, était ma coloc. Eh oui, j’ai bien dit était, car, comme je m’y attendait, elle est partie hier en me l’annonçant le jour même.

Je suis présentement en train de rédiger le récit complet de tout ce qui s’est passé, mais, en quelque lignes, disons que c’est visiblement la honte qui l’a incité à partir de la sorte.

D’un coté je suis très déçu de la tournure des évènements, car, histoire de panser mes blessures, j’aurai bien aimé avoir droit à certaines confessions/aveux, mais, vu l’étendu des dégâts, elle a décidé d’en faire autrement. Prendre note que tout ça repose sur ma perception des choses, mais, en toute honnêteté, je suis pas mal certain que c’est le reflet de la réalité.

Ceci étant dit, je ne lui en veux pas, car, bien malgré elle, cette expérience m’a grandement fait grandir. En fait, il s’est effectué une transformation majeure en moi et ça, sans toute cette histoire, ça ne serait jamais produit.

Merci Amandine pour tout. Je suis conscient que mon dernier courriel t’a probablement fait mal, mais je ne pouvais pas garder ça en dedans, car c’était en train de me ravager.

Soit heureuse et sache que je je t’oublierai jamais. Ma déception du moment sera bientôt chose du passé, et tout ce qui me restera c’est une immense gratitude à ton égard. Je suis conscient que cette reconnaissance peux paraitre un peu abstraite, car les bienfaits auxquels je fait allusions se sont opérés bien malgré toi, mais, sans ta participation,  ça ne serait jamais produit.

Affectueusement.

Martin

Advertisements

2 responses to “Merci Amandine

  • vegekat

    Hummm … J’avais eu le temps de lire tes deux derniers billets sur ce sujet. Je suis plutôt étonnée, la situation semblait avoir bien évolué. Désolée pour toi … Mais comme tu le dis, tout ça t’auras apporté quelque chose de très précieux.

  • Le chibouki frustré

    Désolé Vegekat, mais j’avais décidé de retirer mes billets suite à une remise en question concernant mes motivations. Amandine a quitté l’appartement au moment où je travaillais sur le troisième billet et, ma douleur se transformant tranquillement pas vite en colère, j’ai décidé de tout mettre ça de coté.

    24 heures plus tard, soit au moment où j’écris ces lignes, ça va beaucoup mieux et, de par ce fait même, j’ai décidé de reprendre mon écriture. Je m’attends à finir le troisième billet au plus tard demain.

    Entre-temps, les deux premiers billets sont disponibles ici, car, étant donné que cette histoire a un début et une fin, j’ai décidé de lui réservé son propre blogue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :