Argentique ou numérique ? – Part 1

Certains me diront avec raison qu’en 2009 cette question ne se pose même plus. Pourquoi est-ce que je me la pose alors? Parce-que je m’amuse depuis quelques jours avec une bonne vieille caméra argentique et que j’ai décidé de vous faire part de mes premières impressions, et cela dans les deux sens du terme… 😉

Pourquoi ce trip? En grande partie suite aux récents commentaires de notre ami Ken Rockwell dans lesquels il crache sur le digital mais bon… le connaissant il va surement se contredire d’ici quelques semaines… 😉

Ceci dit j’ai réussi à mettre la main sur une Canon EOS 630 usagé et, après l’avoir chargée avec un film 24 poses, je suis partie à l’aventure…

La première chose qui m’a frappé est que le fait de ne pas pouvoir vérifier le résultat obtenu sur le champ n’est pas si frustrant que ça. En fait je dirai même que c’est un excellent exercice pour pratiquer le lâchez-prise. Si la photo est bonne tant mieux, sinon tant pis… life goes on… 😉

Après plus de 24 déclenchements j’ai été porté mon film pour qu’il soit développé et, 48 heures plus tard, je me suis empressé d’aller ramasser mes œuvres…

Le choc!! Quoique relativement bien exposé, la grande majorité des photos sont tous beaucoup trop contrastées à mon gout! Pourtant j’ai rien contre les photos contrastées, au contraire même, mais pas quand ça ne devrait pas l’être… du moins pas à ce point là!

En guise d’exemple, voir la photo ci-dessous…

ruelle

Ceux qui me connaisse bien savent que j’ai pris plusieurs fois cette ruelle en photo et cela avec plusieurs caméras, quoi qu’il s’agissait d’appareils numériques mais bon… Ceci dit j’ai assez d’expérience pour savoir comment une telle photo devrait sortir selon, évidemment, l’éclairage disponible et la direction de celui-ci. Dans le cas présent, le ciel devrait être un peu moins pâle et le mur de gauche un peu moins foncé. Est-ce que ma caméra à un problème? Ais-je gaffé? La réponse à ses deux questions est fort probablement non…

Que s’est-il passé alors? Je crois que le gros de problème réside entre les mains de la personne qui fut chargé de faire les impressions à partir de mes négatifs. Faut savoir que le technicien derrière la machine procède selon son jugement et son expertise ce qui, parfois, peut être problématique. Si l’opérateur trouve que la photo est sous-exposé, il ajustera les niveau en conséquence. Si il trouve que les couleurs semblent trop froides ou trop chaudes, il essayera parfois de régler la situation. Bien que cette démarche est louable, je dois admettre que je suis totalement contre cette façon de faire.

Pourquoi? Primo la personne en question ne peut savoir quel était mon but en prenant cette photo. Peut-être avais-je en tête une photo très contrastée ou, peut-être, avais-je en tête une photo plus nuancée histoire de profiter de la large gamme dynamique typique au film. Secundo, si un bon matin vous décider de tirer un agrandissement d’une photo dont les couleurs vous font vibrer, il y a de bonnes chances que celle-ci ne soit pas une copie conforme de votre original.

En guise d’exemple voir les deux photos ci-dessous…

statue

Photo selon les ajustements du technicien

statue_final

Photo selon mes ajustements à partir du négatif que j'ai scanné moi-même...

Primo les niveaux de blancs sont un peu trop élevé à mon goût sur la photo du haut, surtout en ce qui concerne la neige qui est presque surexposée. De plus celle-ci, surtout sous le bras de la statue, à une légère teinte brunâtre. Comme vous pouvez le constater, ces deux « problèmes » ne sont pas présent sur la copie que j’ai produite. Certains d’entre-vous vont peut-être préféré la version du technicien alors que d’autre vont opter pour ma version. D’une façon où d’une autre, we are fucked…  😉

Que faire alors? Difficile à dire. Est-ce possible de demander au technicien de ne faire aucunes corrections? Oui. D’ailleurs j’ai fait faire des épreuves ce matin que je dois passer chercher demain. Je suis très curieux de voir le résultat quoique je me suis fait dire qu’il n’y a rien de plus moche que des impressions sans retouches.

Si cette solution s’avère décevante, je pourrais toujours me limiter à faire développer les négatifs pour ensuite les scanner moi-même. Sauf que pour ce faire il va me falloir un autre scanneur car celui que je possède détermine automatiquement les réglages selon chaque photos. Parfois le résultat est concluant mais, la plupart du temps, c’est n’importe quoi…

Quoi qu’il en soit, je vous reviens demain ou dimanches avec mes conclusions sur ce dilemme…

——————-

Outre ce problème que je considère comme étant majeur, j’aime bien ce retour au source. En fait, malgré tout ses avantages, la photographie numérique à enlever un coté sacré au rituel du photographe. L’attente et le mystère de savoir si nos photos sont réussis à un petit quelque chose qui, à ma grande surprise, me manquait.

Un autre chose que j’aime bien est la simplicité technique de la photo argentique. Pas 56 000 réglages du genre la balance des blancs, la sensibilité ISO, la qualité et la grosseur des fichiers, etc. Par contre, en revanche, on a beaucoup moins de contrôle sur le produit final…

Ceci-dit je vous reviens ce week-end avec d’autres observations… 😉

Advertisements

10 responses to “Argentique ou numérique ? – Part 1

  • MFL

    Je m’ennuie tellement de l’argentique! Mais j’ai du me convertir l’an dernier. Tel que vous le mentionnez les photos que je faisais développer dans des Lab me décevaient toujours trop, (en fait c’était toujours la catha!)et la vie étant ce qu’elle est, je n’ai plus accès à des chambres noirs actuellement, alors je ne peux plus les développer et les tirer moi-même…

    Je deviens trop nostalgique 🙂

  • Le Chibouki Frustré

    Tu as eu la chance de faire ton propre développement? Du noir et blanc j’imagine? C’est cool ça!!

    Est-ce que tu as toujours ta caméra?

    Ça fait beaucoup de questions tout ça… 😉

  • MFL

    Oui, j’ai développée mes propres photos pendant toutes mes années de cégep et d’université, ce qui fait beaucoup dans mon cas !!! 🙂 C’était du noir et blanc, mais à l’université, si j’avais voulu, j’aurais pu suivre la formation pour le développement couleur, mais je préférais de beaucoup le noir et blanc. D’ailleurs même en numérique c’est encore ce que je fais!

    J’ai toujours mon appareil photo,un Yachica, c’était celui de mon père qui lui même avait sa propre chambre noir avant d’avoir des enfants, c’est d’ailleurs un des drames de ma vie, qu’il ait vendu tous ses équipements un jour!! S’il avait su! 🙂 Je lui rappelle de temps à autres 🙂

    Ça répond à vos questions 🙂

  • Le Chibouki Frustré

    Oui tout à fait!

    En passant laisse tomber le « vous » s’il te plait… 😉

  • Ibrahm

    Bonjour, bonne question que tu te poses là, je crois que tout photographe se doit de se la poser un jour ou l’autre.

    pour le contraste que tu as noté sur tes photos, sache que chaque pellicule a sa propre signature, un contraste, saturation, couleurs, grain qui lui sont propres, il faut aprendre à choisir sa pellicule.

    parmi les pellicules offrant un contraste réduit et des couleurs réalistes tu peux essayer la Kodak portra (en 160 et 400 iso avec choix entre VC et NC (vivid ou neutral color)
    ainsi que la fuji réala 100 iso, tu te raprocheras beaucoup plus du genre de résultats que tu recherches.

    l’avantage avec ces deux pellicules, c’est que les labos savent que tu ne l’as pas choisie sans raison et comprennent le rendu que tu espère, ils ne feront donc pas de correction, sauf si il y a réellement un gros problème d’exposition.

    bonnes photos!

  • Stéphane

    Bonjour,

    C’est drôle comme de l’autre coté de la planète certains ont des pensées photographiques proches des miennes !!
    Toujours sympa ces petits articles !

    Amitiés de France.

    PS : J’ai récemment réactivé un blog en sommeil sur la photo.
    Je serais heureux d’avoir de nouveaux lecteurs !
    S’ils sont de Québec, en plus …

  • Stéphane

    j’ai oublié le lien, bien qu’il soit dans mes infos :

    month-camera.blogspot.com

    See U

  • Le Chibouki Frustré

    Merci pour ton commentaire et l’adresse de ton blog.

    Je vais assurément y jeter un coup d’œil d’ici peu!! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :